Quantité de masses d’origine congénitale peuvent se développer dans le cou avant la naissance ou s’exprimer par la suite. Alors que la plupart de ces masses sont bénignes, certaines peuvent s’infecter, se cancériser, ou provoquer une voussure inesthétique. Elles nécessitent une exérèse chirurgicale. Il s’agit des kystes thyréoglosses, branchiaux, dermoïdes,…

.

.

Exérèse chirurgicale d’un kyste congénital du cou

.

Une malformation cervicale est souvent révélée par une infection. L’infection est traitée par antibiothérapie et une exérèse chirurgicale est en général réalisée quatre à six semaines après la guérison de l’infection. L’exérèse de kyste thyréoglosse (KTT) ou l’exérèse d’un kyste latéral du cou est réalisée.

.

Pour plus d’informations sur l’intervention, voir la fiche de consentement éclairé de la Société Française de Chirurgie Cervico-Faciale : KTT, kyste latéral du cou.